Réduction des déchets ou le retour à l’essentiel ?

Bonne année 2019 à tous et toutes !!

Quoi de mieux que cette nouvelle année pour inaugurer sur ce blog une nouvelle catégorie d’articles ? Sur un sujet qui me tient à cœur et occupe, tout comme la couture, une place importante dans ma vie de tous les jours… Je parlerais donc maintenant de temps en temps de réduction des déchets et de tout ce qui va avec… et de couture, qui permet aussi de moins consommer tout en faisant plaisir… (mais ça vous avez déjà pu en voir…).

J’espère que ce sujet n’importunera pas trop celles/ceux qui me suivent pour la couture depuis un moment. J’aurais plaisir à échanger avec celles/ceux que ça intéresse, partage de recettes, trucs et astuces… 😉

 

Pour la petite histoire, du pourquoi du comment…

Il y a de ça bientôt 11 ans, durant mes longs mois d’alitement pour la grossesse de ma première fille, je me suis longuement documentée pour l’achat de couches lavables. Mon entourage vous le dira, j’y ai passé du temps ! Pour moi, c’était une évidence, pour la santé de ma fille en premier lieu (je ne voulais pas mettre des produits chimiques sur ses fesses…) mais aussi car je ne me voyais pas jeter des centaines et des centaines de couches…  Et peut-être aussi car j’ai été en couches lavables moi-même étant petite (allaitée et tout et tout) ?! Mes 2 filles ont donc été en couches lavables, y compris à la crèche pour notre première fille et chez nounou pour la deuxième (il a fallu convaincre car nous étions les premiers à le souhaiter…).

Nous avions aussi rapidement remplacé les cotons jetables par des lingettes lavables, impressionnés par le remplissage rapide des poubelles juste avec les cotons. Et enfin, de fil en aiguille, je me suis mise à fabriquer le liniment (puis mon eau de chaux!, je trouvais ça cher en pharmacie et j’avais la chaux à la maison, ayant fait nos peintures de maison à la chaux…). 

A l’époque, j’avais aussi investi dans des coussinets d’allaitement lavables (allaitement au long cours de mes filles, aussi une évidence pour moi…), des serviettes hygiéniques et protèges-slip lavables, une Lunacup. J’utilise toujours aujourd’hui les serviettes hygiéniques lavables la nuit (je n’en utilisais déjà pas la journée avant) mais n’utilise pas les protèges-slip lavables car je trouve que ça ne tient pas bien en place. La Lunacup est restée sagement dans le tiroir, je n’ai pas su maîtriser son utilisation à l’époque (j’ai trouvé la mise en place difficile et j’ai vite abandonné j’avoue…) ni maintenant (j’ai refait des essais parfois concluants mais avec encore trop souvent non concluants). Je serais d’ailleurs preneuse de conseils si certaines utilisent au quotidien sans soucis…

 

Ma réflexion sur la réduction des déchets, les produits réutilisables… s’était arrêtée là à l’époque, assez centrée sur la naissance de mes filles… 

Enfin, pas tout à fait quand même car nous avons toujours composté tout ce qui pouvait l’être, évité autant que possible le gaspillage, trié le plus soigneusement possible nos déchets, fait attention à notre consommation d’eau et d’électricité, recyclé un certain nombre de matières premières, nous achetons et revendons d’occasion depuis longue date… Pleins de petits gestes ancrés dans notre quotidien auquel nous ne faisons presque même plus attention…

 

Il y a de ça environ 2 ans, suite à l’article d’une copine (merci Florine pour le coup de boost!), j’ai fait le point et j’ai eu envie d’aller plus loin. J’ai acheté le livre de la Famille Zéro Déchet, lu plein d’articles sur le net et depuis, je ne m’arrête plus. La première étape a été de vider notre poubelle avec mes filles et de lister ce qu’il y avait dedans et les solutions de remplacement que nous pouvions mettre en place pour réduire nos déchets, limiter les matières plastiques mais aussi les additifs et autres toxiques… Et puis, mois après mois, j’ai essayé de barrer des lignes sur cette liste et j’en ai ajouté d’autres aussi… 😉

Depuis, nous avons parcouru pas mal de chemin et il en reste encore pas mal à parcourir. Le plus dur pour moi est de ne pas me mettre de pression, de ne pas me démoraliser en voyant la quantité de choses encore à faire, d’y aller étape par étape, sans contrainte pour progresser petit à petit. Cette réflexion sur la réduction des déchets m’a amenée à m’intéresser au désencombrement, au minimaliste, au retour à l’essentiel…, tout étant très lié à mon sens. Y’a encore beaucoup de travail de ce côté là, mais j’avance petit à petit (là aussi, j’ai fait des listes pour avancer pas à pas…).

Aujourd’hui, j’avais envie de faire un petit bilan des choses mises en place depuis 2 ans, en partageant avec vous les solutions trouvées et ce qu’il reste à faire. Je parlerais ici de ce qui se trouvait ou se trouve encore le plus couramment dans nos poubelles…, cette liste n’est donc pas exhaustive.

Un petit bilan avant/après qui me sera utile pour faire le point des avancées… mais qui j’espère pourra aider certain(e)s à avancer sur ce même chemin…

Avant, on pouvait trouver…Alternatives de remplacement mises en place
DANS LA POUBELLE DE DECHETS NON RECYCLABLES
Pots de yaourts, faisselle, crèmes dessert, petits suisses, yaourts à boireYaourts faits maison ou en pots en verre de la biocoop et parfois, seau de faisselle (seau que nous réutilisons pour le compost, la plage…), crèmes faites maison ou en sachet (ça tend à diminuer…)

On n’achète plus de petits suisses, yaourts à boire…

Pots de crème fraîcheCrème fraîche en pots en verre (mais avec couvercle en plastique)
Aluminium, film étirableTissus cirés, torchons, couvercles ou tupperware en verre
Papier sulfuriséPlaque de cuisson non adhérente mais j’avoue encore en utiliser parfois (pour faire les tissus cirés par exemple…)
Sachets plastiques (riz, pâtes, semoule, légumineuses, fruits secs, céréales)Achats en vrac avec sacs en tissu à la biocoop ou en boîte en carton parfois
Emballages plastiques (pâtes à tarte, pain de mie, pains au lait, muffins, gnocchis, saumon fumé, saucisses, jambon, lardons, pâtes fraîches, fajitas…)On n’achète plus ou quasi plus en supermarché. Les pâtes (brisée, sablée, à pizza, pain hamburger, fajitas) sont faites maison, la viande (saucisses, lardons, jambon…) est achetée à la boucherie, le pain de mie (et briochettes, baguettes viennoises…) acheté à la boulangerie bio.
Emballages de gâteauxGâteaux faits maison
Compotes à boireCompotes faites maison dans pot en verre ou gourde en silicone pour les goûters et parfois, bocaux en verre acheté à la biocoop
Aluminium du chocolatPastilles de chocolat en vrac à la biocoop mais pour certaines recettes (mousse au chocolat…), j’ai du mal à me passer du chocolat Nes*lé.
Emballages gâteaux apéritifFait maison ou vrac de la biocoop le plus souvent
Sacs plastiques (boucherie, légumes, magasins divers)Sacs en tissu, panier et grand sac de courses réutilisable

Sacs à goûter lavables pour transporter les goûters à l’école

SopalinServiettes de table en tissu, essuie-tout lavable (peu utilisé finalement, éponge et torchon suffisent souvent)
PaillesPailles en inox
Mouchoirs en papierMouchoirs en tissu
Lingettes WC jetables Eponge et produit multi-usages
Brosses à dentsBrosses à dents électriques ou en bambou compostables
Cotons-tigesCoton-tiges en papier
Sachets de croquettes des chatsNon trouvé en vrac, achat de sacs de 10kg
DANS LA POUBELLE DE DECHETS RECYCLABLES
Sacs en papier kraft de la boulangerie, de la biocoopSacs en tissu
Bricks/bouteilles de jus de fruitBouteilles en verre autant que possible
Boîte de pizzaPizzas faites maison
Boîtes d’œufsRecyclées en allumes-feu avec les fibres du sèche-linge
Flacons shampooing, produits à douche et gel lavant à mainsShampooing solide (avec petit emballage plastique) et savon au lait d’ânesse ou d’Alep pour la douche et les mains
Bidons de lessive, de canard WC, de poudre lave-vaisselle et de liquide de rinçageLessive, poudre lave-vaisselle faites maison

Liquide de rinçage et canard WC remplacés par du vinaigre blanc

 

Aujourd’hui, il reste…Alternative à mettre à place
Eponges et emballagesTawashis ou éponges lavables en tissu éponge ?
Protèges-slip et tampons jetablesProtèges-slip lavables et cup (que j’ai déjà) ?
Tubes de dentifriceDentifrice solide ?
Cotons-tige jetablesOriculi (que j’ai déjà) ou coton-tige en silicone ?
Tubes crème pour les mains, stick à lèvresFait maison ? Mais faut-il encore trouver la recette qui détrônera Neutro*éna…
Tubes crème hydratante corps et visageHuile végétale ?
Emballages papier toilettePapier toilette avec emballage papier (rien trouvé de concluant pour le moment) ou sans emballage ??
Emballages bouteilles de laitLait de la ferme avec bouteilles en verre ? Mais quid de la digestion et de la conservation…
Emballages beurreBeurre à la coupe au marché ?
Sachets boulettes chatsBoîtes ou pâtée faite maison ?
Emballages de fromages (roquefort, camembert…) et de viande chez le boucherAchat sans emballage avec nos Tupperware (il faut que je franchisse le pas !!)
Tubes de granules homéopathiquesPas de solution pour le moment
Peaux d’agrumesDéshydrater les peaux et les réduire en poudre pour des recettes ?
Flacons de produit vaisselleEssai avec savon de Marseille ou « cake vaisselle » ?

Si vous avez des questions, suggestions, réactions par rapport à ces alternatives…, n’hésitez pas, je serais ravie d’échanger à ce sujet 😉


A bientôt ! 
Dans un prochain article, je partagerais avec vous les recettes que j’utilise au quotidien, testées et approuvées ! Je sais que certaines les attendent alors, je reviens vite !

9 commentaires

  • Je suis dans la même démarche que toi aussi depuis un moment ! Je rebondis sur certaines solutions que tu recherches (et j’ai pioché dans tes idées pour certaines choses )… pour le dentifrice on utilise du solide (je prends beaucoup de mes cosmétiques sur les savons de joya, j’y prends le shampoing, savon, dentifrice et baume capillaire). Comme on n’a pas de revendeur près de la maison on commande en groupé avec ma sœur… le baume à lèvre est remplacé par du beurre de karité solide de la marque *comme avant (trouvé en vacances mais ils ont un site internet). C’est présenté comme un savon qui fond à la chaleur des doigts. C’est très économe et efficace. On s’en sert aussi des que les enfants ont la peau qui sèche et on n’a plus du tout de crise d’eczéma 😉
    Pour la coupe la lunacup a été un désastre à la maison aussi. J’ai persévéré en changeant de marque pour Luneale et je l’utilise maintenant depuis 1 an sans soucis !
    Gros bisous et belle année à tous les 4

  • Bonjour Mathilde,
    Bonne année à toi et la famille !!
    Pour le zéro déchet, j en suis pas encore à ton niveau mais j y travaille ?
    Dans ta liste, j ai vu que tu ne trouvais pas de croquettes pour chat en vrac, à Orléans ( quand tu seras de passage) ils me semble qu’il y en a chez day by day (dans le centre ville) et le PQ en vrac chez l eco bocal ( proche médiathèque) j y trouve également mes savons, shampooing deo et démaquillant solides dans emballages !
    Voilà pour ma petite contribution ?
    Bise à vous tous

  • Bonsoir Mathilde,
    je viens de m’abonner à ta newletter.
    Le tournant écolo de ma vie, il est évident que je te le dois : les couches lavables, l’écharpe de portage… toute cette réflexion intelligente sur être au monde respectueusement.
    Aujourd’hui, en famille on continue de réfléchir à chaque achat, tu nous a convertis.
    Merci
    Peggy

  • Hello Mathilde,
    Super démarche. On en est loin … et d’autres priorités pour le moment.
    Pour le PQ, une proposition : la marque écodo est emballé en plastique végétal et vendu chez biomonde.
    Je suppose que les sacs vrac sont fait maison … ?
    Bon courage et bonne continuation !

  • chouette, ça y est, tu es lancée pour ces nouveaux articles qui te tenaient tant à coeur !
    bravo ! NOUS, on attend les recettes avec impatience !
    bises
    mam et pap

  • Whouaou!! Bravo!! On avance aussi de plus en plus vers le zéro déchet avec principalement achat vrac ou à la ferme avec des produits locaux et nos emballages. Bravo en tout cs et une belle année pour progresser encore 🙂

  • j’adore ton post!! mais je ne vais pas tout commenter ici, ça prendrait trop de place…. en tout cas, tu me donnes plein d’idées. Je pense que je vais imprimer ton tableau et le mettre sur mon frigo mais j’aurais quelques petites questions à te poser aussi….

  • ( par avance je m’excuse pour les fautes, je fais mon commentaire par dictée vocale, puisque tout en même temps je suis en train d’allaiter mon fils. )
    Super nouvelle catégorie d’articles ! Ce n’est pas une surprise pour toi, tu connais mon engagement dans le zéro déchet. Notre démarche commence à être bien abouti, les derniers petits déchets subsistant ne sont donc pas les plus simples à réduire. Je voulais réagir aux quelques éléments que tu envisage de mettre en place pour répondre à tes questionnements. Je te fais donc part de mon expérience et des obstacles qui se sont dressés devant nous. Pour le lait à la ferme nous l’avons fait pendant quelques temps. La contrainte est de trouver le temps d’y aller. Puis la boutique vrac dans laquelle on fait nos courses, s’est mis à vendre du lait en vrac. Mais elle a été contraint d’arrêter puisque cela ne répondait pas aux normes d’hygiène imposées malheureusement. Dans tous les cas nous consommons très peu de lait de vache, moi je n’en bois plus du tout puisque je suis en phase d’allaitement. Reste donc les laits végétaux que l’on achète qui sont encore emballés. Le beurre par contre pas de soucis nous pouvons l’acheter à la Coupe dans cette même boutique vrac. il est tellement meilleur que celui emballé puisque fermier !
    Pour tout ce qui est crème hydratante, personnellement j’ai trouvé la solution minimaliste qui me convient bien : je mélange une dose d’huile végétale avec une dose de gel d’aloe verra que je fais moi-même. C’est très simple à faire le gel d’aloe verra et ça dure longtemps. Bon par contre il reste donc l’emballage Delhuile végétal mais pour le moment je n’ai pas trouvé de solution.
    Cela fait maintenant deux ou trois ans que nous fabriquons nos propres tawashis, nous en sommes super content. Nous n’avons plus du tout d’éponge jetable. Et on s’en passe très bien. On a quand même investi dans des éponges lavables de la marque H2o. Cela permet d’avoir une éponge avec un côté qui gratte, c’est quand même pratique par moment même si ces éponges sont en microfibre donc pas top…
    Pour la Cup menstruelle, j’en utilise une depuis maintenant quatre ans et demi. J’ai acheté la fleur Cup puisque de fabrication française et j’en étais super contente. J’ai tout de suite compris comment la mettre en quelques secondes . pour la retirer la première fois ça a été un peu plus complexe et puis après pas de problème. Elle a tout de suite été très efficace jusqu’à ma première grossesse. Suite à la naissance de ma fille lors ce que j’ai voulu utiliser ma cup, cela a été catastrophique. Pas de soucis pour la mettre par contre elle s’est mise à bouger à l’intérieur. j’avais tout le temps des fuites je ne la supportais plus. J’ai donc acheté une autre Cup d’une autre marque. C’était beaucoup mieux mais elle me gênait parfois. J’ai vite compris que ce n’était pas une question de marque mais bien de physiologie de chacune. Une Cup pourra convenir parfaitement à une femme est pas du tout à une autre. Et finalement contre toute attente au bout de quelques mois ma nouvelle cup c’est mise à me gêner. Je suis donc revenu à la première qui me convenait de nouveau parfaitement bien. Dans tous les cas plus le temps passe et plus j’ai tendance à privilégier les serviettes lavables. Cela me semble beaucoup plus sain. J’ai même trouvé un super tutoriel pour les faire moi-même. Il est sur le site comme un gardon.
    Suite à ma deuxième grossesse je n’ai pas encore eu l’occasion de retenter la Cup, je verrais bien d’ici quelques mois.
    J’ai vu que tu avais fait un article sur le Noël zéro dechet, je vais de ce pas aller répondre à cet article car je me rends compte qu’en tapant avec la dictée vocale je suis très bavarde !

  • Super ton fichier, je vais pouvoir trouver de nouvelles idées de progrès en ZD 🙂
    On avance doucement avec les alternatives à disposition mais je trouve quand même que ma poubelle de cuisine a du mal à diminuer (on remplit un sac de 30L en 8 jours à 4) et celle du recyclage reste importante.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *