Destockage et Cie

Je participe aujourd’hui pour la première fois au défi déstockage de Ta’Thilde.

Cela fait maintenant plusieurs mois que je n’ai acheté aucun nouveau tissu et que j’utilise exclusivement mon stock (depuis le dernier salon Création et Savoir Faire en novembre plus exactement), je suis assez fière de moi. En fin d’année dernière, j’ai eu un déclic (besoin de désencombrer, simplifier, me recentrer…) qui m’a conduit à me fixer un certain nombre d’objectifs pour l’année 2017 et sûrement les autres années à venir car les changements entrepris demandent du temps.

Concernant la couture, après plusieurs mois, j’ai pris goût à fouiller dans mon stock jusqu’à trouver la bonne association ou le bon métrage de tissu pour mes projets. Bon, certes, ça prend un peu plus de temps et c’est parfois un peu casse-tête mais à chaque fois, je fini par trouver et je suis trop contente d’avoir réussi à ne pas céder à la tentation d’acheter de nouvelles choses. Ca me motive pour poursuivre et avoir le plaisir de voir diminuer mon immense stock de tissus amassés au fil de mes premières années couture où les achats n’étaient pas toujours dictés par le besoin mais beaucoup par la tentation…

Pour limiter la tentation et éviter les craquages pas toujours raisonnés, je ne surfe plus sur les sites de ventes de tissus en ligne, je ne vais plus me balader dans les magasins de tissus, je ne m’arrête plus aux rayons livres de couture des magasins et ne consulte plus qu’occasionnellement les magazines. Mon objectif est de ne rien racheter d’ici le prochain salon Création et Savoir Faire et je tiendrais bon !

—————————————-

Après cette parenthèse, voici un de mes gros déstockages récent.

Suite au premier plaid cousu pour ma grande il y a peu, j’ai finalement enchaîné avec un deuxième pour ma mini miss qui me réclamait le sien. Ce plaid a été cousu dans un tissu doudou panda que j’avais acheté il y a quelques temps tellement il était beau. Bon, je vous avoue, je n’étais pas très motivée pour réitérer de suite dans la couture d’un plaid mais elle l’attendait de pied ferme. Alors, après quelques coutures de vêtements, je m’y suis remise et ça s’est nettement mieux passé cette fois. J’ai moins galéré pour la découpe des tissus et j’ai tenté la couture à la surjeteuse. Verdict, c’est mieux mais j’ai eu aussi un décalage à l’arrivée sur un des côtés.

Petite vue d’ensemble et surtout de ce si joli tissu que je ne me lasse pas d’admirer tellement il est beau

Patron : ce plaid est légèrement plus petit que celui de sa sœur, lié à la taille de mes tissus en stock.

8 commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *